GOLIATH aurait-il peur de DAVID ?

L’APR en débandade !!!
7 mai 2018
MYSTERE – LES RAPTS ENFANTS
11 mai 2018

Décidément Thierno Alassane SALL représente une menace qui n'est pas des moindres et sérieuse pour le pouvoir en place. Il fait encore trembler le contrefort aux couleurs marron beige. Alioune Badara Cissé sur les ondes de SUD FM et Moustapha Cissé Lo sur Walf TV regrettent le départ du "meilleur ministre" de la deuxième alternance. Dixit ABC "Plus compétent et effacé, il n'a son pareil pour ce qu'il a duré dans l'attelage gouvernemental de par son patriotisme et son abnégation à de loyaux et fidèles services rendus à la nation". Il a sérieusement installé la peur psychotique au sein de l'APR. En effet, depuis qu'il a quitté le bateau tanguant naufrage piloté par des marins inexpérimentés toujours en mutinerie car ne disposant aucunement de capitaine, ceux-ci s'adonnent maintenant au dénigrement, à la médisance pour finalement opter pour la panoplie de menaces acerbes et indignes de personnes au pouvoir devant matérialiser leur projet social, lequel taillé pour la France et ses entreprises d'Outremer, que de répondre aux attentes des populations que de s'en rabaisser inventant ainsi des surplus de gains, des trop perçus de salaire, allant jusqu'à mettre sur écoute ses téléphones et de s'en aller le persécuter à ses déplacements effectués sur l'étendue du pays où l'attendent et le réclament des populations fatiguées, abusées et désorientées par des promesses non tenues, des engagements non respectés, des paroles, autant de la poudre en l'air, des contrats signés sans préalables, des paysans désabusés, délestés et expropriés de leurs terres, une école désarticulée à des recoupements scolaires incurables, de preux médecins réclamant des conditions dignes de travail, des électeurs privés du droit de vote car privés également de leurs cartes d'électeurs, des populations en mal de sécurité car ne sachant que faire devant les rapts d'enfants, victimes d'une mauvaise politique étatique, des enseignants encore victimes de leur passion et de leur amour pour la patrie, desservant leur étau hélas, acceptant, quoique mal satisfaits de lever un mot d'ordre, malgré eux.

Voici le tableau fade et insipide d'un pays laissé pour compte, entre les serres de rapaces aux appétits abyssaux. Toutefois, il en est pour certains que de s'en mouvoir apeurés et tremblant devant celui qui fait le tour du Sénégal, essayant de rassurer un peuple blessé, attendant fermement, la carte à la main, le moment fatidique de la chute d'un monarque tout puissant autoproclamé et sa cohorte de thuriféraires assujettis, le début d'une reddition des comptes et l'instauration d'une nation aux valeurs cardinales et intrinsèques, gages d'un pays prospère. Un retour aux valeurs, à la République des Valeurs.

RV - Dr Mbaye Gueye

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *