La justice sélective de Macky

Thierno Alassane SALL à la rencontre des étudiants sénégalais de la diaspora
14 décembre 2019
TOUS ENSEMBLE CONTRE LE CORONAVIRUS AU SÉNÉGAL
16 mars 2020

L’enquête de l’OFNAC sur les contrats signés entre Petrotim et Petrosen ont été falsifiés et relève par conséquent d’une pure manipulation visant délibérément à blanchir M. Aliou Sall et à incriminer le clan Wade puisqu’il y’a bien eu un rapport de l’IGE qui est d’ailleurs allé bien plus loin que celui de l’OFNAC. Cependant une question mérite d’être posée : Pourquoi attendre ce moment crucial pour le remettre au goût du jour en l’exposant sur la place publique? Pourtant, une enquête diligentée par l’inspection générale d’état en octobre 2012 indiquait clairement que Petrotim ne remplissait aucune des conditions pour obtenir un permis de recherche et d’exploration des hydrocarbures au Sénégal. Ces agents de l’état ont relevé des manquements graves au niveau de la procédure et demandé dès l’arrivée de M. Macky Sall aux affaires, le retrait des dits permis. En effet, Petrotim n’aurait jamais dû entrer dans le secteur pétrolier Sénégalais. Au delà du tollé et de la fureur suscités par la réputation de cette compagnie, et surtout par le fait que le nom du frère du chef de l’état y serait mêlé, l’inspection générale d’état, dans son rapport d’enquête 94/2012 d’octobre 2012 suggérait déjà clairement à l’autorité que les permis octroyés à Petrotim soient retirés « en raison des irrégularités qui entachent la validité de la convention signée avec Petrotim qui en est le substrat ».
Par contre, interrogé par l’Office national de lutte contre la fraude et la corruption, l’ancien directeur de Petrosen Ibrahima Mbodj mouille Karim Wade qui, selon lui, l’aurait instruit de proposer une compagnie dénommée Petrotim_Tim Limited..
Il faut aussi rappeler que cette affaire ne s’est pas arrêtée avec le changement de régime politique en Mars 2012, les enquêteurs de l’IGE ont dans leurs conclusions reproché au ministre de l’énergie, et des Mines d’avoir poursuivi le processus entamé par son prédécesseur. Ces enquêteurs ont également jugé la soumission par Aly Ngouille Ndiaye de la convention de Petrotim pour signature par le chef de l’état « précipitée, surprenante, improductive et risquée ». Ils ont fait remarquer que la dite convention avait été « dans les mêmes termes conclus et contresignés par son prédécesseur qui l’avait fait approuver le 17 janvier 2012 par le président de la République en exercice »
Si on compare les deux rapports, on voit nettement que le rapport de l’IGE était allé beaucoup plus loin que ce nouveau rapport de l’OFNAC qui s’est arrêté seulement sur le cas de la famille Wade et qui cherche à blanchir uniquement Aliou Sall. C’est pourquoi il y va de notre souveraineté de nous ériger en sentinelles pour que cette affaire soit tirée au clair en refusant surtout d’être manipulés à nouveau juste pour noyer l’affaire Aliou Sall qui continue en dépit de toute cette campagne de manipulation à faire couler beaucoup d’encre.

Voir l’article du journal Le quotidien : Affaire Petro Tim : LE RAPPORT PROFOND DE L’IGE – https://www.lequotidien.sn/affaire-petro-tim-le-rapport-profond-de-lige/

Papa Malik youm

3 Comments

  1. Bathie dit :

    Ce pays marche sur la tête! Des hommes de valeur comme Thierno Alassane Sall sont là solution

  2. Mouhamadou Alpha LY dit :

    Tôt où tard le peuple peut réouvrir tous les dossiers liés aux contrats pétroliers, avant, pendant et après Mr Aly Ngouille NDIAYE. Point de prescription dans ce domaine.

  3. Lamsa dit :

    La peuple sénégalais ne marche sur ses deux pieds, car ces voleurs et traîtres devraient être poursuivis et chassés par les populations..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *