La parodie de l’heure

Double bouton…
9 avril 2018
Présidentielle de 2019 : Macky instaure le parrainage
9 avril 2018

’’ Qui, par l’épée régnera, par l’épée périra et se perdra….’’ Et un prophète de prédire et le monarque quoique intelligent d’en tirer une leçon.

Mr Khalifa SALL, député maire de Dakar, épinglé et accusé, refusant de militer à l’APR est incarcéré et emprisonné pour 5 années car, dixit la plaidoirie du procureur, il aurait falsifié des dossiers, perpétuant et répétant des pratiques délictuelles et refusant de transhumer à l’APR. Certes Khalifa SALL ne serait ni blanc comme neige, ni exempt de reproches, ‘’n’ayant pas les mains propres’’ mais s’érigeant sans commune mesure en une victime naïve d’un régime qui lui aura préparé un guet sordide d’une scène de film machiavélique.
Monsieur le maire est tombé!

Victime de sa générosité innocente sans traçabilité. Victime de son entourage, sans stratégie aucune déployée, aux allures trop expéditives, ternes et très souvent mitigées. Il est également victime d’un parti qu’il ambitionnait de diriger et dont l’accès lui fut refusé. En d’autres termes, monsieur le maire est sacrifié car se trouvant entre le marteau du parti socialiste sectaire et réfractaire au changement et l’enclume oppressante et ambitieuse de Macky.

Mais il n’en demeure pas moins qu’il est et reste un prisonnier politique ayant osé très tôt brandir son projet présidentiel. Toutefois, cette justice qui l’incarcère, le freinant dans ses ambitions, n’est-elle pas à deux vitesses? Récapitulons.

La sinistre et très célèbre Awa ‘’coudou’’ Ndiaye et ses cuillères, épinglée par l’IGE, acquittée, blanchie est couvée par l’APR, se la coule douce sous les auspices de madame la première dame, dandinant et se plastronnant selon les grâces douillettes au palais de la république jouissant des retombées bien méritées de sa transhumance. Le prince des marchés noirs et ceux de gré à gré, le sieur Hanne, l’actuel directeur du COUD, épinglé par la rigueur de Nafissatou Ngom, accusé et poursuivi par l’OFNAC, reste zen et confiant car intouchable étant membre à part de l’APR, continuant tranquillement ses razzias sans être inquiété et libre comme Eole. Le tout nouvel édile de Thiès, le monsieur qui confond sa poche à la trésorerie publique, le guichet automatique de billets de banque à l’instar du mécène mongole de Guédiawaye qu’il n’envie en rien, le non moins ‘’rapetou’’ moderne le sieur DIA, l’actuel Directeur de la Poste , sponsor attitré des combats de lutte, épinglé et accusé par l’OFNAC, vaque librement à ses activités toujours délictuelles sans l’once d’une perturbation certaine, car couvé, et protégé par l’APR. Il n’est ni inquiété ni menacé. L’autre transhumé, cherchant un pré favorable et sécurisé afin de profiter de son pactole grugé et délesté des jeux, le tristement célèbre Wane, l’ex très célèbre Directeur de la LONASE, épinglé, accusé et poursuivi par l’IGE, obligé qu’il était, transhume et atterrit à l’APR. Il jouit de toutes ses libertés et de ce qu’il en convient de ses avoirs mal acquis. Machiavel aurait-il raison d’affirmer que la ‘’justice serait taillée sur mesure selon sa finalité postposée…..’’
Et pourtant, un président en exercice aurait acquis de façon très frauduleuse un patrimoine estimé à 8milliards de nos pauvres francs sans être inquiété. D’où les aurait-il tirés? A bon entendeur.

Dr Mbaye Gueye

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *