Le maître des pitreries ou des poursuites!

Le Troisième Lion de Thiès…
12 juin 2019
LE TYRAN APEURÉ….
15 juin 2019

Une marionnette au service d’un régime mal au point. Un persécuteur très désorienté ou mal à l’aise, essaie de minimiser une colère de tout un peuple abusé et arnaqué. Un maître des poursuites que l’on ne reconnait plus à force de vouloir être trop conciliant. Ce qui n’est pas de ses prérogatives. L’on se demanderait également pourquoi est-il sorti en ce moment et non antérieurement. 

Et pourquoi, d’après ses dires, il aurait reçu une injonction de son ministre pour le faire alors qu’il pourrait se saisir de ses prérogatives. 

De trois, les sénégalais, loin d’être dupes et sots, se demanderont à quelle fin le but de cette mascarade.

Pour la première, c’est parce que tout simplement le régime accablé et tourmenté chercherait une autre virginité diplomatique car ses c avec l’UE et celles avec les États-Unis se sont radicalement désagrégées et au point rouge pour les raisons que nous connaissons.

De deux, l’injonction reçue de son ministron à la retraite indique encore une fois la vassalisation de la justice et l’instrumentation des fonctionnaires de droit. Une dépendance dont les tenants semblent bien huilés et bien entretenus au grand dam des justiciables.

Et la troisième de nous éclairer sur l’implication et la détermination des sénégalais à s’enquérir de cette malheureuse sortie qui, selon notre humble lecture est une tentative d’amoindrir l’impact de l’action judiciaire et de rendre ce scandale moins spectaculaire. Demander à tout un chacun d’amener des preuves et éléments constitutifs d’une culpabilité de A.S. ou de ses Co-cités équivaudrait à entreprendre une action vouée à l’usure du temps et de par la même à l’ouverture d’une porte à la foire des accusations. Il essaierait ainsi de discréditer les preuves déjà amassées sur la table et sous le coude » de qui l’on sait et affaiblirait par la même l’existence et le travail des corps de contrôle qui ont déjà bouclé leur enquête.

Les sénégalais savent maintenant que l’heure n’est plus au simulacre ni à la mascarade, l’heure, grave et solennelle, est maintenant au véritable emballement de la machine et de l’action judiciaire, à l’audition et à la vraie persécution des fautifs et coupables…

Mbaye Gueye – RV

1 Comment

  1. PMY dit :

    EXCELLENT.!
    Pas de quartier pour ce limier !
    Un procureur qui fait un appel à temoin comme si on était dans un appel d’offres pour un business d’affaires.Qu’est ce qui l’empêche de convoquer directement les personnes qui ont eu à prendre position sur la question.
    Du n’importe quoi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *