LE PLAN SÉNÉGAL ÉMERGENT version PRODAC

BAC 2018: CONSIGNE BIAISÉE
19 juillet 2018
Mensonges et justice à deux vitesses
5 août 2018

LE PLAN SÉNÉGAL ÉMERGENT

A la république des valeurs sobres et vertueuses, en sommes-nous maintenant à la nation de l’impunité où l’impertinence coupable et l’insolence flibustière sont les répondants des détourneurs de la nation. A l’émission de la TFM, non seulement l’argumentaire fait défaut de par une argumentation vide et compromise mais également inappropriée est-elle et insolente que de vouloir imputer les fautes à une hiérarchie qui n’existe nullement ailleurs se dédouanant d’être que le bras technique et administratif d’un programme agricole qui, normalement se devrait de se loger au ministère de l’Agriculture et loin d’être mis entre les mains de petits rapaces aux appétits dépassant ceux de Gargantua. Le « PRODAC GATE », à l’instar de ce qui se passe au COUD, à la LONASE et à la POSTE est  de loin une arnaque qui ne livre pas son dernier secret car selon les explications mitigées, lourdes et paradoxales « dudit directeur technique et administratif » et d’après ce qu’il allègue, il ne serait pas le seul ordonnateur des dépenses, affirmant toutefois qu’il avalisait certains projets et apogeait sa signature pour l’exécution des ordonnances. Que de paradoxes pour ne dire que d’inepties et de maladresses dues à des manigances bien ourdies dont le seul objectif est de DÉTOURNER l’argent du pauvre contribuable sénégalais. Dans cette énième illustration des relents du PSE, loin en est-il de parler de fautes de gestion mais d’un vol rocambolesque mis à nu dont les contours bien délimités sont bien étalés pour le président d’en prendre toutes les décisions idoines et d’en appeler le maître des poursuites à s’autosaisir d’avec la même promptitude et diligence dont avait été gérée l’affaire Khalifa SALL si toutefois il nous resterait une once de justice et une lumière d’équité dans le traitement des  dossiers de présomption de détournement de deniers publics.

Croulant ainsi sous les questions piège de Pape.N.Ndiaye, très mal à l’aise, bégayant et prenant difficilement son souffle, le triste sieur perd son verbe, s’enfonce dans ses élucubrations et tente tant bien que mal de se présenter comme l’agneau d’un sacrifice ourdi par des adversaires politiques du ministère des finances. En vrac et au contraire, il n’a convaincu personne car les voleurs épinglés, tels les sorciers du moyen âge devant le bûcher, crieront toujours et proclameront partout leur innocence pour se dépêtrer de l’étau de la justice. Par ailleurs, aucune explication ne l’a lavé si elle ne l’enfonce davantage. Les contours de la nuisance sont exorbitants, le mal, profond et énormes, les milliards détournés, quand on voit le niveau de paupérisation et de misère latente dans lequel vivotent tant bien que mal les populations délaissées à elles-mêmes. Peut-être le PSE  se matérialisant…….

Professeur Mbaye Gueye – RV

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *