L’IMPUNITÉ EN MODE FAST-TRACT

UNE CRÉATURE INDÉFINISSABLE
18 août 2019
La gestion économique de Macky Sall, entre insouciance et cynisme au bord du gouffre (par la cellule économique de la République des Valeurs)
19 août 2019

La mort vient de frapper encore ce vendredi à Thiès et ce, découlant toujours de l’escalade d’injustice, de violence et du manque criard de règles et lois coercitives très dissuasives. Mais n’en soyons pas surpris car la justice sénégalaise comme le disent certains est à deux vitesses: celle des nantis contre celle de la plèbe.

Ce vendredi encore, un boulanger vaquant à  ses activités professionnelles, allant chercher du sel pour le salage du pain, trouve la mort par le biais d’un PJ en civil, EL CAPO, ainsi l’appellent les conducteurs de motos Jakarta qu’il a l’habitude d’arnaquer et de terroriser.

Ce défunt, du nom de M. Mbaye reçut un coup mortel sur la tête qui lui causa une mort sur le coup. Son tombeur, une personne atypique.

Il fut un père dévoué et l’unique fils exemplaire très attaché à sa mère qu’il traitait avec amour et attachement. Un soutien de famille.

El capo, un lugubre personnage aux dreads looks cascadant au dos, aux tatouages estampillés sur les deux bras, au teint artificiellement éclairci parsemé de boutons noirs indiquant son addiction à la marijuana, traînant dans les boîtes de nuit, les auberges et les milieux de joie, l’apostropha violemment, lui en L200 et la victime en Jakarta, délivra le ticket de mort au jeune homme à la fleur de l’âge. Sa mère, malade hypertendue, en pleurs et mortifiée, réclame justice et réparation.

Encore une fois, le fautif sera sûrement relevé de ses fonctions comme le cogneur de pharmaciens, promu comme le tombeur de Fallou Séne ou oublié comme le voleur des 29 milliards du PRODAC vaquant librement à leurs activités comme le soudainement  plus riche des riches à hauteur de 06 mille milliards de francs empochés frauduleusement.

Triste en est-on de voir ceux qui doivent faire respecter la loi et sécuriser les populations et leurs biens commettre des forfaits et….des homicides sans être inquiétés.

Le Sénégal est en perte de valeurs. La République est en perdition.

Un retour à la République des valeurs est plus que souhaitable pour la quiétude des populations et la sauvegarde de leur vie.

Mbaye Gueye

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *