Quel président pour le Sénégal ?

Chers Députés du Peuple, vous avez des dossiers toujours en hibernation! TOTAL, PÉTROTIM (FRANCK TIMIS)
4 février 2019
URGENT: PRESIDENTIELLE 2019 COMMUNIQUE – LES CELLULES COMMUNICATION ET POLITIQUE
4 février 2019

Les enjeux d’un choix.

Le Sénégal est à l’aube d’une des plus importantes échéances électorales de son histoire. En effet la situation socio-politique qui prévaut laisse l’opinion perplexe par rapport à son dénouement. Force est de constater que le régime sortant, bien qu’ayant des réalisations à leur actif, n’a pas pu régler les vrais problèmes auxquels la population était confrontée. Ne faut-il pas osez un changement radical et rompre avec ce spectre politico-politicienne qui nous a plus plongé dans les abymes d’une mal gouvernance sans précédent, qu’une émergence utopique?    

Une rupture s’impose

L’heure est au changement donc faisons le bon choix! Oui choisissons, mais faisons-le avec clairvoyance et lucidité. En effet le choix du bon candidat doit être réfléchi pour ne pas dire dépassionné. Sa vision ne doit pas être en porte à faux avec l’aspiration de développement de la population.

Le bon candidat doit être une personnalité charismatique, quelqu’un capable de rassembler des électeurs issus de toutes les franges de la population autour de ses idées en montrant qu’elles lui tiennent personnellement à cœur. 

L’Honnêteté doit être une des deux qualités essentielles. On peut l’exprimer autrement, en parlant de « courage de dire la vérité, et de faire ce que l’on a promis de faire ». 

La Compétence est l’autre qualité essentielle. Le candidat doit montrer qu’il mesure les conséquences de ses propositions et qu’il sera capable de les mettre en œuvre.

Il doit pouvoir travailler dans la rigueur et pas dans la rigidité. Il lui faudra la  Capacité à rassembler, à susciter l’adhésion à son projet par-delà les clivages traditionnels.

Être à l’écoute de toutes les franges de la population et proposer des solutions concrètes pour une participation inclusive.

Le bon candidat doit enfin être prêt à tout pour les intérêts du pays, il doit être un vrai patriote, il doit pouvoir restaurer et inculquer des valeurs cardinales à la population et faire la part des choses.   

Choisissons, ne sanctionnons pas, mais élisons un bon président.

Papa Cheikhou Diène –
Membre de la République des Valeurs

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *