SÉNÉGAL: QU’AVONS-NOUS FAIT AU BON DIEU?

BBC AU COEUR DE LA RÉPUBLIQUE : BÉVUES, BOURDES, CAFOUILLAGE.
20 juin 2019
Silence, l’école sénégalaise se meurt
25 juillet 2019

Le Sénégal est en train de traverser l’une des périodes les plus sombres de son histoire. Jamais on n’aurait cru que notre pays connaîtrait une telle situation de recul démocratique sur fond de crise sociologique. En effet, depuis  l’an 2012, marqué par l’avènement de Macky Sall au pouvoir qui a hérité d’un long passé démocratique, la situation politique ne cesse de se détériorer. En plus des violations des droits humains sous l’égide d’une justice manipulée, s’y ajoutent des scandales de crimes économiques restés impunis et qui continuent de marquer sa gouvernance.

Le dernier scandale du siècle dit: « scandale à 10 milliards de dollars » représente la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. C’est ainsi que cette situation a poussé tout sénégalais, partout où il est, à manifester son indignation face à cette tentative de dévolution monarchique et d’accaparement de nos ressources naturelles. 

Cependant, comme toute situation présente des enseignements qui servent au présent comme à l’avenir, celle-ci en est un cas de scandale et « de haute trahison ».

De fait, de Mr Baba Diaw Directeur général de ITOC, considéré par l’ex premier ministre Abdou Mbaye comme conseiller et courtier à la fois, à Mr Pierre Goudiaby Atepa, présenté comme le bélier qui a facilité l’entrée de M. Franck Timis au Sénégal, le peuple sénégalais semble être pris en otage par des politiciens carnassiers et des affairistes véreux qui se sont transformés en sangsues voraces sur la peau du pauvre sénégalais ébahi.

Triste réalité pour ce pays où ses fossoyeurs sont souvent élevés en modèle par une opinion médiatique et mystique corrompue. N’est-il pas temps pour le peuple de prendre son destin en main et de faire une vaste opération de cure de l’élite politico-économique corrompue jusqu’à l’oseille?

A voir de près ce dossier de corruption étatique, au fur et à mesure qu’on y avance, on a l’impression qu’Aliou Sall n’est que la partie visible de l’iceberg. Vivement la suite de l’enquête de BBC qui pourrait peut-être démasquer tous ces dangereux criminels économiques!

Sans les juger, je me demande, quel est le dessein qui pourrait justifier une telle trahison envers leur pays. Par-là, j’exhorte mes compatriotes à ce que la lutte continue pour exiger que justice et lumière soient faites sur ce scandale. Toutefois, menons ce combat avec sérénité et sincérité car seule une lutte sincère peut mener le Sénégal au bon port. À bas la corruption et optons pour une République des Valeurs au Sénégal….

Moulaye Cissé RV- Patte d’Oie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *