THIERNO ALASSANE SALL CRACHE DU FEU : « DANS UNE SOCIÉTÉ CIVILISÉE…

Abou Diallo du Cos/M23…
31 août 2020
Territorialisation des politiques d’emploi: lueurs et leurres (Par Cheikh Faye)
9 avril 2021

La République des Valeurs condamne sans appel la violence d’État qui s’est manifestée le 3 mars 2021 à Dakar. Un nouveau palier dans la hideur a été franchi, même à l’aune des « normes africaines », par l’apparition de  « Tontons Mackyttes », des milices auxquelles a été sous-traité le monopole de l’exercice de la violence qui devrait rester l’apanage exclusif de l’Etat. 

Macky Sall et les siens avaient pourtant été avertis, y compris par des Institutions comme le FMI, du climat extrêmement inflammable qui prévaut dans un Sénégal où le quotidien sont la faim, le chômage et la maladie. Dans son dernier rapport datant du 26 janvier 2021, le FMI s’exprimait en ces termes : « Le Sénégal est exposé à des risques liés au mécontentement social généralisé et à l’instabilité politique ». 

Cette situation aurait pu être évitée si les différents protagonistes avaient fait preuve d’un minimum de lucidité. En effet, quelle autre issue restait-il, eu égard aux circonstances objectives mais inexplicables qui ont présidé au dépôt de la plainte pour viol, que de coopérer à la manifestation de la vérité? 

Toutes ces confrontations violentes, ces rodomontades, ces arrestations massives, ces maisons brûlées, ces véhicules calcinés, une économie encore plus mal en point, pour ça ! Car au même moment, le King Fahd, à l’instar d’autres entreprises, licencie par tournées entières. Au même moment, des centaines de milliers de jeunes battent le pavé chaque jour espérant ramasser la pitance quotidienne qui serait un gros lot à la loterie de la misère si elle pouvait atteindre 2000 FCFA. 

La République des Valeurs a également été révulsée par un nouveau climat dangereux qui sévit au Sénégal, où les attaques contre la liberté de penser se traduisent par des menaces verbales contre des journalistes, contre des acteurs politiques et contre tous ceux qui n’adhèrent pas aux théories conspirationnistes en vogue. Dans ces circonstances, nous avons à dessein observé une certaine retenue. 

La République des Valeurs réaffirme que dans une société civilisée, le dernier rempart contre la Tyrannie et le Chaos réside dans l’exercice juste et équitable de la Justice. Édile de Bébé Doc, Macky Sall a cru pouvoir sans limites embastiller ses opposants, et ce, face à l’indignation et à la révolte nées de ses méthodes barbares, recourir aux « Tontons Mackyttes ».

Par ailleurs, jeter l’opprobre sur l’ensemble de l’institution judiciaire serait intellectuellement malhonnête. En revanche, ne point avoir la lucidité et le courage de dire que certains de ses acteurs sont sous la coupe de Macky Sall serait immoral.  

Somme toute, il n’est peut-être pas trop tard pour espérer de la Justice qu’elle dresse le procès-verbal de l’immense déficit de crédibilité que lui vouent les justiciables et d’espérer qu’elle saura être le dernier rempart pour contenir la montée des périls. 

Fait à Dakar, le jeudi 04 mars 2021 

La République des Valeurs (Reewum Ngor)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *