Thierno Alassane Sall à Koulandialan et Kolda

PETROLE, GAZ…AVEUX D’INCOMPÉTENCE
14 mai 2018
Décidément Thierno Alassane Sall continue de secouer l’arbre beige marron
17 mai 2018
 

Dans le cadre de ses visites de proximités, le Président Thierno Alassane Sall et la République des Valeurs se sont rendus au Sud du Sénégal, revivez la tournée :

 

J'ai vu à Kolandialan dans les environs de Kounkané, dans la région de Kolda des femmes et des hommes creuser des puits de quelques mètres  de profondeur pour en tirer de l'eau qu'ils portent à la force de leurs bras et arroser des jardins maraîchers. Ces jardins longent pourtant une rivière mais il est plus facile pour ces paysans de puiser l'eau  des puits forés dans leurs potagers que de faire 10, 20, 50m selon la distance à la rivière puis de descendre la berge et de remonter avec l'eau (je vous dis rien sur les risques de glissades).

Cette situation qui défie l'entendement se passe dans le Sénégal Emergent. Le plus difficile sur cette Planète est de disposer de bonnes terres gorgées d'eau (il suffit à peine de creuser pour tomber sur la nappe). A défaut de motopompe solaire, ou électrique, une politique aurait dû être mise en œuvre pour au moins former les Paysans à fabriquer et utiliser des pompes manuelles comme on en voit dans tous les chantiers immobiliers de Dakar. Les forgerons de Kolda installés à côté du Pont se seraient fait un plaisir de participer à mettre en place cet écosystème, eux qui  fabriquent toutes sortes de matériels agricoles. Les paysans de Koulandialan ont le sentiment de n'être pas des citoyens à part entière, en tout cas des citoyens du Sénégal Emergent. D’ailleurs, ils accueillent les politiciens avec une telle réserve, ne le faisant que par devoir d'hospitalité, ayant le sentiment définitif d'avoir  été  trahis toujours par tous les régimes. Quand une femme vous serre la main vous avez honte de la vôtre. Ici une personne de 40 ans est déjà une relique. Peut-être bien que Macky Sall a vu la réalité du Sénégal vrai, mais il n'a pas de solutions. La situation alimentaire critique qui frappe le Nord du Pays en atteste: cela arrive, ironie tragique, l'année fixée pour atteindre l'autosuffisance en riz.

Sortir les paysans de Koulandialan est à notre portée car cela ne relève d'aucune fatalité. Mais pour cela il faut un puissant Mouvement de citoyens qui veulent une autre façon de faire de la Politique. Ce Mouvement sera en œuvre quand on aura les moyens de continuer à parler aux femmes et aux hommes de Koulandialan et d’ailleurs.

Koulandialan ou Kolda, où le fleuve Casamance s'arrête juste avant le pont, en panne sèche, son lit devenu un dépotoir d'ordures. Oui il nous faut un Mouvement pour sauver le Sénégal.

Visionner les vidéos de la tournée dans Nos visites de proximités


 

Thierno Alassane Sall - République des Valeurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *