Un président inculte ou acte d’allégeance?

POUDRE AUX YEUX
2 juin 2018
Le culte de la démission
10 juin 2018

Supporters hold boards with pictures of Senegalese President Macky Sall and French President Emmanuel Macron prior to the inauguration of a college in Dakar, on February 2, 2018. / AFP PHOTO / POOL / PHILIPPE WOJAZER

L’insolence et l’impertinence d’un monarque, poussées à une certaine imposture frisent l’ignorance et la tarance rétablissant ainsi la pleine mesure limitée, ornée de la petitesse de capacité intellectuelle du mis en cause tout en dévoilant cependant sa véritable personnalité sonnant l’état de carence caractérisée d’une personne qui, par la force du hasard et la tournure d’événements, s’est vue confier les destinées d’un pays qui ne pouvait penser que celle-ci serait aussi tarée d’esprit, bornée d’équilibre et limitée culturellement. Sa dernière boutade et des non moins importantes fut de vouloir, et encore, d’essayer de dédommager les années de barbarie orchestrée en Afrique ou l’ignominie, le viol successif et saccadé de notre dignité, bafouée, nos traditions acculturées et nos us extravertis que ne furent les agissements de l’homme blanc fossoyeur de nos rêves lequel, et dans un passé récent, a eu l’outrecuidance et sur nos terres, de procéder à l’élimination de vaillants soldats africains revenus de guerre ironiquement inscrits sous le sobriquet de « tirailleurs » et revendiquant leur dû. A la réponse à leurs préoccupations, des salves de mitrailleuses leur furent servies, rendant-ils leur dernier souffle devant un peloton d’exécution constitué de ceux pour qui, aujourd’hui, un président tisse une breloque d’honneur, leur rendant hommage dans un livre, à l’élan d’acte d’allégeance renouvelé où, leurs méfaits tus, les exactions oubliées, les magnifiant-il devant leurs largesses alimentaires à savoir les desserts du dimanche matin, fétides restes du diner des samedis soirs dont les domestiques ne sachant que faire…. S’il veut jouer à l’ignorant ou au néophyte sur boutons de commande, le tour semble atteint de par la surprise et la déception des africains s’interrogeant si toutefois cet acte ne serait irréfléchi, provenant d’un réflexe inattendu d’une personne à l’allure courroucée, rattrapée par une histoire  crypto-personnelle dont les contours laisseraient entendre d’autres inepties d’un monarque de la cinquième symphonie jouant ses dernières partitions…..Enfin pour qui sait déchiffrer les errements, une fin de règne se profile et nous espérons que la tourmente sera assez forte pour ne rien laisser sur son sillage.

Dr Mbaye Gueye

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *